"LE BLOG DU Pr JOËL AÏVO"

Rencontre des militants Force clé du Zou :


Sèhouéto peint le tableau sombre de la gestion de Yayi Boni 15 décembre 2008
Les militants de l’alliance Force clé du département du Zou se sont retrouvés lors d’une séance de concertation tenue le dimanche 14 décembre 2008 aussi bien à Covè qu’à Abomey. Avec humour, le président Lazare Sèhouéto assisté des autres députés de sa formation politique a dénoncé ce qu’ils appellent la mauvaise gestion du pouvoir du Dr Yayi Boni.

Le porte flambeau de l’alliance Force clé l’honorable Lazare Sèhouéto peint sans ambage aux militants de son parti politique le tableau sombre de la gestion actuelle du gouvernement du chef de l’Etat le Dr Yayi Boni. Soucieux de dynamiser les bases de sa formation, le président Sèhouéto a informé ses pairs que le premier magistrat de notre pays ne s’occupe que des intérêts de son camp et surtout des populations de sa localité. En témoigne, selon lui la non installation jusque-là de certains conseillers communaux, une somme de 9milliards de francs Cfa et 800 millions pour réaliser respectivement des infrastructures à Tchaourou et au niveau de l’arrondissement de Kilibo au moment où pour lui les habitants du Zou bénéficient moins du fonds destiné à Kilibo. L’ancien ministre Sèhouéto a déploré la non effectivité de la gratuité de la césarienne, le fait que la gratuité de l’enseignement maternel et primaire ne soit pas totalement bénéfique pour les parents d’élèves puis la fausse alerte relative à la gratuité des soins des enfants de 0 à 5ans dans nos structures sanitaires. Par rapport aux artères principales aménagées à Cotonou et l’érection de la clôture du camp militaire de Parakou à l’occasion du 1er août 2008, ses camarades Eric Houndété et Désiré Vodonou ont dénoncé des surfacturations qui sortent de l’entendement. Soulignons que prévue initialement à la maison des jeunes de Zagnanado, la rencontre de Sèhouéto avec les siens pour le compte des populations de la région d’Agonlin a eu finalement lieu dans les locaux de l’hôtel le Provincial à Covè suite au refus du maire Philippe Bognonkpè de leur accorder son autorisation. Casimir Atchokossi 



15/12/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1300 autres membres