"LE BLOG DU Pr JOËL AÏVO"

De la bouche d’un Chef d’Etat présent à la rencontre de Ouagadougou :

LE BENINOIS LIBERE  - - 21 janvier

Bio Tchané a été imposé à Boni Yayi  

Contrairement à ce qu’on a bien voulu nous faire croire, ce n’est pas le président Boni Yayi qui a proposé Bio Tchané à la Boad. C’était l’actuel ministre des Finances Soulé Mana Lawani, son candidat. Mais les choses ont tourné autrement. Et Yayi ne pouvait plus rien contre la proposition du Nigérien Tandja. En effet, les discussions ont tourné à Ouagadougou autour du dickat des chefs d’Etat de la vieille classe, Houphouët Boigny et consorts qui avaient imposé le Bénin à la présidence de la Boad et la Côte d’Ivoire à la Bceao. Aujourd’hui, la nouvelle classe de chefs d’Etat a estimé que cette disposition a fait son temps et qu’il faille mettre les choses dans l’ordre normal. C’est-à-dire, une présidence rotative. C’est ainsi que l’actuel président Bio Tchané n’aura que 5 cinq ans c’est-à-dire un seul mandat et devra remettre le fauteuil à un Nigérien. Idem pour l’Ivoirien qui devra lui aussi, remettre le témoin à quelqu’un d’autre du pays des hommes intègres. C’est donc après ce consensus qu’il a été question de proposer des noms. Le président béninois aurait avancé le nom de son ministre des Finances, un inconnu au bataillon. Et puisqu’en sourdine le ministre Bio Tchané avait déjà goupillé avec les autres chefs d’Etat de se voir nommé à ce poste, Tandjà a fait sa proposition pour que l’affaire revienne au Bénin. Face à cela, le président Boni Yayi ne pouvait plus rien au risque, de fâcher le candidat dont les chances étaient visibles. , il ne sera pas bien pour Boni Yayi que Bio Tchané apprenne qu’il a opéré une quelconque objection à sa candidature à la Boad. Maintenant que les choses se sont passées de cette façon, le président Bio Tchané a donc toutes les raisons pour se porter candidat contre Boni Yayi en mars 2011. Il paraît même que c’est en fonction de cela que les autres chefs d’Etat ont souhaité voir Bio Tchané qu’une proposition de Boni Yayi à la tête de la prestigieuse institution. Techniquement plus capé que Boni Yayi, ils estiment qu’il fera mieux que celui-ci et pourra doper son aura en vue d’une candidature à la magistrature suprême de son pays. A ceux donc qui pensaient que Bio Tchané est hors jeu pour les présidentielles de mars 2011, retenez que le fils de la Donga part à la Boad en footing pour le sprint de 2011.

Aboubakar TAKOU

Yayi pris à son propre piège

Comme nous l’avions annoncé par le passé, contre l’information donnée par une certaine presse que Bio Tchané n’allait plus être candidat en 2011, les nouvelles données nous donnent raison. En effet, c’était dans un jeu politique très rusé que l’article est intervenu. Le combat auquel nous faisions allusion dans notre livraison du vendredi avait été réellement discuté. L’invité de Bio Tchané devenu émissaire de Yayi pour montrer à Bio Tchané que Yayi était trop fort sur le terrain n’avait pas joué bon jeu avec la Marina. Plus proche de Bio Tchané qu’il aime d’ailleurs, c’est plutôt à lui qu’il a révélé tous les détails du deal. Et Bio Tchané lui-même de rentrer dans le jeu de la Marina en acceptant tout. C’est dans ces conditions que les fameuses clauses du contrat ont vu le jour. Mais là encore, le palais avait son plan. Celui de positionner Soulé Mana. Mais plus avisé, Bio Tchané avait tout préparé. Voilà qui instaure un climat de suspicions entre les deux hommes. C’est vrai que dans les jours à venir, et pour des raisons de commodités, les deux parties tenteront de réfuter l’existence d’un genre de climat entre eux. Mais ce ne sera que pure mesure de civilité diplomatique. Le ver est déjà dans le fruit.

A. T

 



24/01/2008
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1319 autres membres