"LE BLOG DU Pr JOËL AÏVO"

Malgré les protestations des responsables et du personnel,

FRATERNITE-18 mars
  Un nouveau Dg/Padme nommé par la ministre de la microfinance  

(Didier Joy va-t-il remplacer René Azocli ? Puisque les bureaux sont fermés, les lieux militarisés, et le personnel en grêve illimitée...)

Le dossier du Padme continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Après les décisions du conseil des ministres qui ont conduit à l’Assemblée générale extraordinaire du personnel du Padme et la sortie médiatique de l’ex- directeur général, René Azocly, le ministre de la micro finance vient de nommer un nouveau directeur général à la tête du Padme, en la personne du conseiller technique de la micro finance de Sakinatou Orou, Didier Joy. Et, la passation de service qui devrait avoir lieu hier, à 15 heures a été boycotté purement et simplement. Parce que tous les bureaux de la direction générale du Padme étaient fermés. Les forces de l’ordre étaient sur les lieux. Aussi un cabinet d’huissier a été sollicité pour faire le constat des lieux. Il faut rappeler que le conseil des ministres en sa séance du 5 mars dernier entre autres décisions, avait instruit le ministre des micro finances de mettre un terme au contrat du directeur Réné Azocly et de dissoudre le conseil d’administration du Padme. De sources concordantes, l’on apprend que l’assemblée générale extraordinaire du personnel avait décidé qu’il n’y aurait pas une passation de service. Dès ce jour, en cas de remplacement du directeur sortant, Réné Azocly, le personnel va en grève illimitée jusqu’à ce que la crise se dénoue. C’est ce que stipule le communiqué adressé par fax aux différents responsables d’agence, sur toute l’étendue du territoire national. Il faut rappeler que les contestations sont issues des décisions issues du conseil des ministres en date du 5 mars, suite à un rapport d’une commission de l’Inspection générale des finances. Le personnel du Padme ne se reconnaît pas dans ces décisions et précise que le Padme est une association régie par la loi 1901 donc, une entreprise privée. Selon les responsables du Padme, l’Etat n’a pas droit d’ingérence dans une structure privée. Mais pour ne pas laisser l’opinion à un seul son de cloche, le ministre de la micro finance, Sakinatou Orou Sidi tient ce jour une conférence de presse sur le dossier.

Charles YANSUNNU


18/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1324 autres membres